( 3 mars, 2014 )

Sanzy Viany

Sanzy Viany est une anagramme du prénom et du nom de l’artiste : SANdrine et dZYnguene (le Y remplaçant le I), VIANY par ailleurs est la signification de « Soleil » en dialecte « Eton ».

La musique ? C’est sa passion, son rêve. Comme elle-même le dit : « la musique pour moi c’est mon monde, concourir à son évolution est mon but alors j’y travaille avec acharnement ». Son tout c’est de devenir l’un des plus beaux reflets du Cameroun et de l’Afrique à travers le monde.

Originaire de la « Lékié », cette jeune femme dégage de par sa voix et ses mélodies une douce mélancolie. En effet la perversité de la nature humaine et les aléas de la vie qui contrastent avec la douceur de son environnement originel, font d’elle une artiste qui expose les peines qui en découlent. Ceci s’illustre notamment dans «Bi ne ntchama», l’un de ses titres où elle parle de la douleur d’une séparation avec l’être aimé.

Ne vous y trompez pas. Qui dit mélancolie ne dit pas des rythmes forcément non cadencés ! Quand on écoute Sanzy Viany on voyage sans quitter le Cameroun. Normal! Elle fait de l’Ethno World music. Un délicieux mélange des rythmes du Cameroun avec ceux d’ailleurs (soul, jazz, rumba, bossa-nova…). Sanzy Viany chante en sa langue maternelle : « l’Eton » et quelquefois en français et en anglais.

Je commence à 15 ans en faisant les chœurs pour des artistes comme Sultan Oshimin qui à cette époque se faisait appeler Bazor. Mon premier texte je l’écris à 9 ans en Éton malgré la difficulté à écrire les mots exactes je persévérais. Je fais la connaissance de Krotal par l’intermédiaire de Nadine Patricia Mengue, avec lui j’enregistre les sons pour un album qui n’est jamais sorti. Je postule pour le Massao en 2007 et je suis sélectionnée. Je fais de la musique en live pour la première fois et toute mon équipe de chanteurs est séduite. Ils m’encouragent à continuer notre aventure en faisant sortir un album. Ensemble nous choisissons les titres de l’album «Akouma» = la richesse et le titre phare « Me Teug » qui sort en 2009. Pour ce titre je n’ai fait qu’une seule prise en studio.

Aujourd’hui elle a eu à participer à divers festivals tels que le Douala Masao 2007, Les Ecrans Noirs 2007, le spectacle de la soirée des MTN Yello’Stars, la clôture des Jeux Universitaires 2008, le FENAC à Maroua, YAFE … Elle chante pour des artistes de renom de la musique camerounaise tels Krotal, Koppo, Sisi Dipoko, Queen Etémé

|